Archives par étiquette : personnes âgées

Abrogation de la retraite à 60 ans


La modification de la loi concernant la stabilisation de l’emploi pour les personnes âgées (kôreisha koyô anteihô) adoptée en juin 2004 rend obligatoire l’élévation de l’âge légal de la retraite (teinen) de 60 à 65 ans.Les modificationsUne modification de la même loi en 1998 avait déjà décidé de repousser l’âge de la retraite. Sa mise en oeuvre n’était cependant pas obligatoire et reposait sur la coopération des entreprises. Une étude du Ministère du Travail et de la Santé (kôseiroudoushô) a permis de mettre en évidence qu’en 2003, près des trois-quart des entreprises avaient pris les dispositions nécessaires ce qui rend le nouveau caratère obligatoire moins contraignant.
La nouvelle loi abroge donc le système de retraite à 60 ans. Elle pose des paliers de report de l’âge de la retraite. Depuis avril 2006, l’âge légal de la retraite est porté à 62 ans. Entre 2007 et 2009, il sera porté à 63 ans, puis, entre 2010 et 2012 à 64 ans. A partir de 2013, l’âge de la retraite sera donc de 65 ans.
Enfin, un système pour assurer la continuité de l’emploi des personnes de plus de 60 ans (keizoku koyô seido )est mis en oeuvre, notamment avec une prime versée par l’Etat. Des accords doivent être trouvés, dans les trois ans pour les entreprises de plus de 300 personnes et dans les cinq ans pour les petites et moyennes entreprises.Les causesIl existe deux raisons qui président au relèvement de l’âge de la retraite.
D’une part, il faut répondre à un problème de pénurie de main d’oeuvre, conséquence du vieillissement accéléré de la population japonaise. Dans les conditions actuelles, il apparait que la population active du Japon, aura baissé de près de 8 million et demi en 2015 (base 2002).
Il existe cependant d’autres moyens de répondre à une pénurie de main-d’oeuvre notamment par une modification de la politique d’immigration. De plus, la pénurie de main d’oeuvre s’exprime par secteur et l’employabilité des personnes âgées dans certains d’entre eux est faible (les services notamment ou le bâtiment). Enfin, le coût de la main d’oeuvre des plus de 60 ans est relativement faible, ce qui les met en concurrence directe avec les populations qui entrent sur le marché du travail.

D’autre part, et surtout, la loi de 2004 concernant la réforme des retraites (nen kin kai kaku hô) repousse l’âge d’ouverture des droits de 60 à 65 ans, notamment pour répondre au déficit prévu de la caisse des retraites. Le relèvement de l’âge de la retraite dans les entreprises apparait comme un moyen de substituer pendant cette période des revenus du travail à la baisse des revenus sociaux.